Acte 5 : Le chemin vers l'emploi, un parcours d'échanges

Vidéo : Acte 5 : Le chemin vers l'emploi, un parcours d'échanges
Télécharger la vidéo Acte 5 : Le chemin vers l'emploi, un parcours d'échanges (mp4, 0Mo)

Quand on est jeune, un métier c'est avant tout une promesse, alors que l'on ait une vocation, ou que l'on se cherche, ce sont avant tout les rencontres et les échanges qui permettent de garder foi dans ses désirs et dans ses envies.
Les conseils et les partages sont autant de balises qui permettent à un être en devenir de garder confiance en lui et de donner vie à ses projets.

L'acronyme qui constitue le nom de notre association : ARPEJEH
- Accompagner la Réalisation des Projets d’Études de Jeunes Élèves et Étudiants Handicapés -
résume à lui seul notre ambition.

Notre volonté, couplée à celle de nos partenaires (des entreprises et des acteurs publics de tous secteurs), est de s'engager réellement à accompagner les jeunes sur le chemin qui les mène vers l'emploi.
Et parce que chaque itinéraire est constitué d'étapes, nous avons mis en place des « rendez-vous » pour que les jeunes puissent faire les rencontres qui leur permettront de maîtriser leur itinéraire vers l'emploi.
Pour se mettre en route sur le chemin vers l’emploi, et offrir aux élèves handicapés un premier contact avec les professionnels des entreprises nous avons créé les Ateliers Découverte des Métiers.
Un temps de partage où les jeunes dialoguent directement avec les collaborateurs, découvrent leurs métiers et préparent leur stage et leur accueil.
Explorer, voilà un autre aspect de la découverte qui nous tient à cœur.
C'est ainsi que nous avons mis en place l'Exploration des métiers, un moment où les élèves sillonnent les entreprises, et plongent dans des univers de travail jusqu'alors souvent inconnus.
Après ces expériences collectives, il est temps de se confronter individuellement à la réalité du terrain.
J'ai la chance d'accueillir Nadir, qui prépare un Bac Pro Secrétariat.
Ça m’a aidé pour plus tard en fait.
Ça m’a ouvert l’esprit, on va dire.
Il y a moyen d'aller encore plus loin.
et d'avoir, voilà, un niveau...
je le dis, moi je vise l'école d'ingénieur pour Nadir.
Franchement, si on me propose de revenir ici, je reviendrais directement.
Parfois on avance mieux en tandem, c'est pourquoi nous proposons un suivi et un accompagnement aux jeunes qui le souhaitent, sous forme de tutorat, par des professionnels des entreprises.
Je pense que c’est une très bonne idée, en fait, de faire appel à un professionnel pour s’orienter.
Dans ses choix d'études, ses choix professionnels pour ses stages, les CV...
Ou alors sur un choix d'entreprise par rapport à un autre pour un stage.
Je pense que c'est une bonne démarche pour justement se préparer au milieu professionnel.
Nous organisons aussi des ateliers de préparation professionnelle avec des recruteurs.
J'étais très intéressée par le droit, donc, j’ai d’abord fait un stage.
Tu présentes très bien tes stages.
On sent que ça te motive, que effectivement, tu aimes ce contact avec les gens, etc.
Donc, c’est très bien que tu l’évoques comme ça.
Notre plus grande satisfaction est de voir les jeunes qui ont bénéficié de nos actions s'épanouir dans la réalisation de leur projet professionnel.
Je suis ingénieur chez EDF, depuis octobre 2012.
Je viens de finir mes études.
Donc, je suis actuellement contrôleur de gestion au PMU.
Dans le cadre de mes études et grâce à ARPEJEH, j'ai pu avoir 3 stages très intéressants.
Je me suis tourné vers ARPEJEH, pour leur demander conseil et éventuellement des contacts.
Mon métier comporte deux volets, un volet économique et un volet technique.
C'est un métier de la finance, mais qui est très proche de l'activité de l'entreprise.
Il faut vraiment y croire, il ne faut pas se mettre des barrières qui n'existeraient pas.

 

Correspondance : Arpejeh - 19 rue La Boétie - 75008 Paris

Siège social : Arpejeh Sciences Po - 27 rue Saint-Guillaume - 75337 Paris cedex 07